Le cinéma parisien “Le Louxor” se refait une beauté !

Pour la petite histoire…

Le mythique cinema parisien Le Louxor, est enfin sorti de longs mois de travaux, afin de retrouver sa beaute d antan.

Malgre l inscription de la façade et des toitures, aux monuments historiques en 1981, cette tres celebre salle avit ete tranformee en boite de nuit, puis fermee, et abandonnee, a tous types d affichages et graffittis de nos jours.

On ne pouvait qu apercevoir le haut du batiment.

Cette extraordinaire architecture du quartier de Barbes avait ete concu en 1921 par l architecte Andre Zipcy dans un style neo- egyptien.

Il offrait aux yeux des passants et spectateurs des decors animaliers, des fresques de pharaons ou bien des hieroglyphes fantaisistes ou encore des mosaiques florales.

 

Les mosaiques de la façade, avaient ete dessinees par le decorateur Amedee Tiberti puis realisees par la fabrique de ceramiques Gentil&Bourdet, implantee a Billancourt et tres reputee ds les annees 1920- 1930.

On y trouvait des fleurs mais aussi des esclaves en pagnes, des scarabees, des cobras…en noir, or et bleu cobalt.

Un fait interessant dans ce phenomene d egyptomanie, c est  que , bien que la reproduction des decors egyptiens soit fidele, elle est tout de meme revue par le style art deco: l architecte s est reapproprie l art egyptien ancien en y ajoutant la touche de l epoque.

Par exemple au Louxor, on trouve des mosaiques a l exterieur qui reprennent des motifs egyptisants, mais les egyptiens utilisaient peu la mosaique.

A la verite , le Louxor n etait pas le 1 er cinema de style egyptien au monde.

Il existait, par exemple l Egyptian Hall en Angleterre, mais par contre le Louxor a declenche une mode egyptisante dans les salles de cinema encore de nos jours.

 

A savoir que:

 

En 2001, des associations de quartier se sont mobilisées pour sauver ce patrimoine de la ruine. Deux ans plus tard, la ville de Paris achetait le bâtiment et en 2008, l’architecte Philippe Pumain était désigné pour engager une vaste réhabilitation, qui allait durer trois ans. L’ambitieux chantier aura coûté 29 millions d’euros.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*


5 × = five

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>